Centre Social Bordeaux Nord
Tél: 05 56 39 46 72

Manifeste pour un Etat Gastronomique en France

Manifeste pour un Etat Gastronomique en France

Charte des Maisons Interculturelles de l’Alimentation et des Mangeurs

 

Parce qu’il est encore temps d’espérer et toujours temps d’agir pour construire une alimentation durable et accessible, nous proposons ici un manifeste pour un Etat Gastronomique en France.

L’état gastronomique est un état de l’Etat, un état qui pose la convivialité et l’hospitalité au cœur de nos vies, projets et territoires. Avant nous et après nous, les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité étaient et seront intimement liées à l’incarnation que nos vies en proposeront.

Manger est fondamentalement un acte culturel autour duquel s’articule tout projet de société et de territoire. (« Manger est un acte agricole » (Wendell Berry) », « Produire est devenu un acte gastronomique » (Carlo Petrini), « Il ne suffit pas qu’un aliment soit bon à manger, encore faut-il qu’il soit bon à penser » (Lévi-Strauss), « Cultiver son jardin est un acte révolutionnaire » (Pierre Rabhi)). Tout ce qui est dit reste à faire. Voici comment :

ARTICLE 1 

Le territoire comme le lieu d’une expérience complexe et décisive : Manger

L’acte de manger est fondateur du territoire et intimement lié à lui. C’est pour cela que nous pouvons reconnaitre le  territoire comme le lieu de cette expérience humaine qui nous permet de survivre et de développer un art de vivre.

La Maison Interculturelle de l’Alimentation et des Mangeurs sera un lieu d’information, de formation et de partage, un lieu d’expérience et d’accompagnement vers « la reconquête du bien vivre par le bien manger » pour tous tout au long de la vie.

 

ARTICLE 2

Le citoyen mangeur comme un acteur déterminant du territoire.

Par son assiette, le mangeur ménage parfois et aménage toujours son territoire. Par la restauration collective ou domestique, le mangeur accède chaque jour à la ressource et impacte sol, sous-sol, paysage et au-delà, il construit ou dégrade par son alimentation patrimoines et ressources naturelles. L’impact de la consommation est culturel, social, environnemental et économique. A travers les MIAM, les citoyens mangeurs s’engagent à responsabiliser leur alimentation par l’écoconception et la cuisine bas carbone notamment.

 

ARTICLE 3

Partout en France Tendre vers la double HD

Grace aux MIAM, Haute Définition de l’alimentation (durable)  et Haut Débit alimentaire (Accessible) seront désormais compatibles. Les MIAM s’engagent à capitaliser et à diffuser (observatoire, réseau social alimentaire…) et ainsi alimenter la convivialité et l’hospitalité par la participation et le partage.

 

ARTICLE 4

Coproduire les politiques publiques et participer à la gouvernance des PAT

Les MIAM auront à cœur de favoriser la formation et la représentation des mangeurs ainsi que leur participation aux enjeux locaux et globaux et ainsi faire de l’assiette un espace de culture, de médiation et d’engagement citoyen.

ARTICLE 5 

La présente charte fera l’objet d’une journée de travail annuelle organisée pour mettre à jour le projet collectif démocratiquement et définir le projet d’action du réseau constitués par ses membres et ses soutiens.

 

Ami-e-s mangeurs à nos fourches et fourchettes, à toutes et tous, bon appétit !!

Suivez la MIAM sur facebook : La MIAM

 

Laisser une réponse