Centre Social Bordeaux Nord
Tél: 05 56 39 46 72

L’atelier théâtre de Bordonor

 F E M M E S   D’ É T A T 

A t e l i e r   T h é â t r e   F e m m e s   e n   i n s e r t i o n

 

Ces femmes-là, on les croise tous les jours, dans la rue, à la sortie des écoles.
Des femmes d’une banalité bouleversante.
Elles ont ramassé leurs colères, leurs tendresses, toutes les fêtes qu’elles ont vu passer de loin et celles où elles se sont mises à danser. Elles ont fouillé dans les plis de leurs jupes et les poches de leurs jeans.
Elles y ont trouvé des murmures et des cris.
Et puis un matin ou un soir, d’abord avec timidité, elles ont choisi des mots comme on choisit des tissus au marché.
De jour en jour, avec minutie et malice, elles ont trouvé ce qu’il était important de dire aux yeux de touTEs. Agitées et graves comme des mômes qui vont au tableau, pour dire une récitation écrite avec les doigts plein d’encre.
Les voilà sur une scène.
Et ce qu’elles donnent à voir est un miroir où les contours de leur chaos font des ondes de chocs qui chamboulent nos battements de coeur.
Et dans ce choeur de femmes, chacun et chacune découvre un peu de son histoire.
La révolte est un pain journalier qui ne se mange jamais avec la haine.
La colère les rend aussi belles que les chants d’amour.
Dupes de peu de choses, elles gardent un regard lucide et volontairement joyeux sur les impasses et les tempêtes de la vie.
Ce spectacle, fabriqué en volant du temps aux cadences qui brisent le dos, aux fins de mois toujours en avance sur le calendrier.
Ce spectacle est une histoire de copines, de frangines.
Une histoire offerte à tout vent.
Il suffit de les suivre un peu pour entrer dans une époustouflante envie d’avancer avec le coeur lourd et léger, avec des larmes et des rires, à grandes enjambées sur les chemins d’une liberté à portée de main.

HISTORIQUE

« Femmes d’État » a pris la suite de « Femmes [Nouvelle] Collection ».

Depuis 2010 c’est enraciné sur le quartier, en lien avec un groupe d’adhérentes du Centre Social et Familial Bordeaux-Nord, un atelier où les mots et les idées viennent bousculer les a priori de tous poils sur le genre, l’origine, la linguistique… Ils sont balayés pour laisser la place à des femmes qui osent et s’exposent, disent et agissent, rient et se rient de tous les carcans, préjugés et autres idées reçues dont seule l’espèce humaine a le secret.

Depuis toutes ces années, ce groupe de femmes a travaillé d’arrache-pied, avec l’intervenante Irène Dafonte, comédienne et metteure en scène (Cie Les 13 Lunes), pour apprivoiser le langage, délier les langues, utiliser la voix, le corps, apprendre par coeur, porter des idées et les défendre, prendre position et s’affirmer…

D’un « simple » atelier pour travailler avec ces femmes sur leurs difficultés, peu à peu un spectacle de grande qualité a vu le jour : ‘’Femmes Collection’’, suivi de ‘’Femmes Nouvelle Collection’’. Durant ces années, ce groupe, dont certaines partent et d’autres arrivent, a vécu des temps forts de partage, de fous rires et de besogne où la propulsion sur des scènes théâtrales est venue porter, stimuler et valoriser ce groupe. Elles ont joué dans des centres d’animation, des lieux culturels, des théâtres… A Bordeaux, à Mont-de-Marsan, à Toulouse… et ont clôturé le premier volet de cette aventure à Paris !

L’action culturelle est alors vécue comme un chemin de traverse ouvrant les portes du possible, l’expression artistique comme l’exigence de cette expérience. Toutes ces représentations et ces sollicitations sont venues renforcer notre conviction en certitude : il faut poursuivre ce travail, donner des représentations pour essaimer notre posture et encourager la prise de parole.

Et ainsi, un nouvel atelier a vu le jour en 2014 : « Femmes d’État ». A partir des improvisations et des paroles de ces femmes, deux auteures ont écrit un texte, une pièce. Ces deux auteures sont Geneviève Rando (écrivaine) et Faïza Kaddour (auteure et comédienne de la Cie Tombés du Ciel). Toujours menés par Irène Dafonte, ces ateliers ont donné naissance au fil des saisons à deux formats : une pièce de théâtre en version longue (40min) et des saynètes-happening permettant plus de flexibilité.

DÉROULEMENT

L’implication et l’investissement du groupe de femmes dans ce travail artistique s’est déployé au fil des ans et des représentations. C’est bien de cette expérience collective dictée par un même objectif que les lignes individuelles bougent, que les parcours singuliers s’enrichissent, se déploient et nourrissent un projet collectif (et inversement). Alors, nous avons décidé de poursuivre avec ce même groupe de femmes ou à peu près, ce travail entre urgence de dire et exigence artistique.

Notre défi : colporter notre posture, essaimer notre expérience, susciter l’envie.

Nous avons créé deux formats pour plus de flexibilité. Une flexibilité à la fois pour ces femmes, emprises de leur vie quotidienne et de tout ce que cela implique, et une flexibilité vis-à-vis de nos partenaires, de leurs lieux, de leurs événements… Nous ciblons en priorité le public associatif (centres sociaux, APAFED, Maison des Femmes, Promo Femmes…) dans le but d’encourager les prises de parole, le travail de projets, la création.

Notre initiative existe et nous avons envie de la donner à voir, non pas parce qu’elle serait exemplaire, mais parce qu’elle oblige chacunE d’entre nous à faire un pas de côté et à régler ses comptes au fatalisme ambiant !

Parce qu’on pense que jouer en terrain connu ne nous suffit plus, que nos expériences « ailleurs » ont été riches d’échanges, d’optimismes et de vitalité, qu’il faut provoquer les rencontres pour susciter l’envie, nous avons convenu avec le groupe d’aller jouer ailleurs, d’aller à la rencontre de nouveaux publics.

Un travail d’écriture et de photographie est en train de se tisser autour de cet atelier. Nous souhaitons inscrire le récit de cette expérience bouleversante et la valoriser. Le Collectif de Ressources Culturelles Bordonor soutient leur projet, sa valorisation et leur envie de se produire loin de chez elles. Ce travail mérite d’être vu par d’autres publics, dans d’autres villes. Nous pensons réellement que l’envie crée l’envie, que ces femmes en représentation, ce qu’elles racontent et ce qu’elles défendent donneront l’envie, voire le courage à d’autres femmes de s’exprimer, de se dire que c’est possible.

Au préalable, nous aurons accompli un travail d’action culturelle en partenariat, le but étant de trouver des connexions avec la structure accueillante : représentations artistiques liées à d’autres associations, débat, projection… tout est à construire !

OBJECTIFS

Les objectifs sont sensiblement les mêmes depuis le début de cette aventure, pour autant ils évoluent avec le groupe :

  •  La participation des femmes à une pratique culturelle comme support de l’expression orale et écrite de la langue commune : le français.
  • Développer les expressions individuelles et la participation active par la pratique culturelle et les échanges collectifs.
  • Fédérer un groupe, se rencontrer, partager.
  • Valoriser l’expression culturelle et l’expérience artistique.
  • Aller à la rencontre de différents publics dans les quartiers et ailleurs.
  • Essaimer ce travail de passerelle entre le social et le culturel.

Cette action est accompagnée par :

    • une intervenante professionnelle du spectacle (Irène Dafonte – Cie Les 13 Lunes)
    • une animatrice du Centre Social et Familial Bordeaux-Nord (Estelle Tsalavoutas)
    • une médiatrice culturelle du Collectif Bordonor (Sophie Pérez-Povedas)
    • une médiatrice du théâtre La Boîte à Jouer (Gwen Lescaillet)

La valorisation de ce projet, à travers l’édition d’un livre et d’une exposition, est accompagnée bénévolement par unE membre du Conseil d’Administration du Collectif Bordonor (Geneviève Rando) et une photographe (Anne-Cécile Paredes).

 

 

Laisser une réponse