Centre Social Bordeaux Nord
Tél: 05 56 39 46 72

Cuiseur thermos

Le Centre social organise des cycles de fabrication de cuiseurs thermos, ainsi que des cycles de cuisine.

C’est quoi ce truc?

 

C’est un concept, un outil, qui permet de cuire les aliments en utilisant un minimum d’énergie.
Son aspect extérieur varie selon les matériaux (souvent de récupération) utilisés pour sa fabrication : simple caisse en carton, panier en osier, caisse en bois, parmi plein d’autres possibilités.
L’intérieur de ce « récipient » doit être isolé de tous les côtés, et revêtu d’un matériel réfléchissant.
L’ensemble fonctionne comme un thermos.

 

Comment ça marche ?

 

  • Choisir une marmite adaptée à la quantité de nourriture à cuire.
  • Découper les aliments en petits morceaux.
  • Les couvrir d’eau ou de bouillon.
  • Porter le tout à ébullition ; le temps de cuisson sur le feu est indiqué dans la recette, et doit être respecté.
  • Placer la marmite chaude au fond du cuiseur sur une plaque de bois ou de liège, ceci évite un contact direct avec le matériel réfléchissant du fond (phénomène de conduction) et permet à la chaleur de rester dans la marmite.
  • Combler l’espace vide autour avec une matière isolante pour retarder le refroidissement : lainage, papier journal, couverture, etc…
  • Fermer rapidement le couvercle du cuiseur.
  • Ne pas ouvrir le cuiseur pendant la cuisson, il n’y a pas besoin de remuer.
  • Respecter le temps indiqué sur la recette.
La cuisson s’achève lentement à l’étouffée.
Le repas reste chaud jusqu’au moment de le servir !

 

Les avantages 

 

Gain de temps : pas besoin de surveiller la cuisson, on peut faire autre chose, on peut même cuire la veille pour le lendemain. En outre, comme ça ne déborde pas, n’attache pas, il y a moins de nettoyage de la casserole, du gaz ou de la plaque de cuisson.

Gain d’énergie : le temps de cuisson sur une source d’énergie est diminué de 40 à 70 %.

Gain financier : lorsque l’on reçoit sa facture de gaz ou d’électricité, on se rend compte du bénéfice de ce mode de cuisson.

Gain en tranquillité : on attend les convives sans souci, tout reste chaud, sans cramer, jusqu’au moment de manger.

Gain diététique : en cuisant à l’étouffé, la préparation ne brûle jamais, les aliments conservent leurs goûts et leurs éléments nutritifs, notamment les vitamines.

 
 
cuiseur schéma

 

9 commentaires
  1. Bonjour, vous décrivez une « marmite norvégienne » (concept vieux de plus de 100 ans)! Pourrait-on avoir les recettes en question ? Merci d’avance et bien cordialement.

    • Bonjour,

      Vous avez raison quant au nom. Ce cuiseur thermos est également connu sous le nom de marmite norvégienne, cuiseur sans feu , autocuiseur, marmite suisse, caisse à foin, ou conservateur du calorique selon les époques et les pays où il a été utilisé. La première référence écrite quant à son utilisation date du 16ème siècle, mais il a été connu en France à l’occasion de l’exposition universelle de Paris en 1867 sous le nom de « cuisines automatiques norvégiennes »

      Ce n’est donc pas une invention , mais un concept d’économie de cuisson que nous essayons de répandre au maximum.
      Nous avons édité un petit livret de recettes pour nos adhérents du Centre Social ; les recettes ont été testé en atelier cuisine par des personnes ayant fabriqué préalablement leur propre cuiseur. Nous ne l’expédions pas, mais il est en vente chez nous au Centre Social Bx-Nord à l’occasion…

      D’autres livres de recettes sont présentés sur le site de l’association Bolivia Inti – Sud Soleil à Nantes. Je pense que l’on peut les commander en ligne.

      En vous remerciant de l’intérêt que vous apportez à notre projet.

      Cordialement,

  2. Bonjour,
    J’ai connu votre intérêt pour la cuisine écologique dans la revue de bolivia inti sud soleil. Je souhaiterais avoir les coordonnées de la personne qui anime les ateliers bricolage car je souhaite créer une activité similaire.
    Bien cordialement,
    René Bellon

Laisser une réponse